Origine et histoire des Ostensions

Publié par

Les ostensions de Saint-Léonard sont vraisemblablement aussi anciennes que celles de Limoges. Des translations de reliques de saint Léonard sont attestées régulièrement entre 882 et 1010, tant à Limoges qu’à Saint-Jean-d’Angély. En 1094, lors d’une nouvelle épidémie du relique3.jpgMal des Ardents, les reliques de saint Léonard, transportées sur la colline de Champmain, apportent aux malades soulagement et guérison.

Murées au XIIe siècle dans la crypte de la collégiale, les reliques ne sont retrouvées qu’en 1403. Quelques semaines plus tard, l’évêque de Limoges, co-seigneur de Saint-Léonard-, vient à la collégiale et met le chef du saint dans un reliquaire de vermeil en présence d’une foule nombreuse.

Cette cérémonie marque le point de départ d’une longue série d’ostensions. En 1561, ces ostensions ont pris un rythme septennal, qui ne sera interrompu qu’en 1589, en raison de l’insécurité qui règne alors dans le pays, et en 1799, en pleine période révolutionnaire. Certaines sont revêtu un éclat particulier, comme en 1596, où les prêtres des paroisses de Limoges assistent à la procession. En 1619 a lieu une ostension exceptionnelle en l’honneur du prince de Condé, libéré depuis peu. L’évêque détenait la clef de la relique et clôturait l’ostension par une procession à travers la ville ; depuis la croix de Champmain, il donnait la bénédiction au peuple.

A la fin du XIXe siècle, comme à Limoges, les autorités municipales, garantes de la neutralité de l’espace public, prennent des dispositions qui interdisent les processions religieuses dans les rues, limitant la célébration des ostensions à l’intérieur des édifices religieux. Ce n’est qu’en 1953 que Saint-Léonard-de-Noblat retrouve la plénitude de ses ostensions. Celles-ci, organisées aujourd’hui par un comité des ostensions qui inclut la mairie et la confrérie de Saint-Léonard, ont acquis une dimension européenne, à l’image du rayonnement du culte de saint Léonard, qu’on retrouve aussi bien en Italie qu’en Allemagne.

________________________


<Le déroulement traditionnel des Ostensions | La particularité des ostensions de Saint-Léonard >

 _______________________

Bibliographie :

Sur les Ostensions :

  • Alain Mingaud, Ostensions limousines, Saint-Paul, Lucien Souny, 2006.

  • Jean-Marie Allard, Stéphane Capot, Une histoire des Ostensions en Limousin (The Ostensions : a religious festival unique in the Limousin), Culture et patrimoine en Limousin, « Patrimoine en poche », 2007

-

Pas de commentaire

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire