L’organisation des ostensions

Publié par

Ce sont près de 20 villes limousines qui, au cours de l’année 2009, organisent successivement des ostensions.
Dès le mois de juillet 2007, un calendrier a été dressé à l’évêché de Limoges en présence des représentants des associations organisatrices.
La période ostensionnaire va du 19 mars 2009, date d’ouverture avec montée du drapeau des ostensions sur les clochers limousins, jusqu’au 15 novembre 2009 qui clôture les ostensions par une messe d’action de grâce.
Dans ce calendrier, l’ostension solennelle de saint Léonard est programmée pour le dimanche 24 mai 2009, à l’issue du week-end de l’Ascension.

ostentions88-14.jpg

(Photo : Michel Defaye)

________________________

 

Les modes d’organisation diffèrent d’une ville à l’autre :

Dans certaines, c’est une confrérie de saint qui organise. C’est le cas à Limoges où les ostensions sont préparées par la Grande Confrérie de saint Martial.
Dans d’autres, c’est un comité des ostensions ou directement la paroisse.
Dans tous les cas, la solidarité est présente entre les acteurs : municipalité et clergé, structures officielles et associations. Pour cette grande fête religieuse, laïcs et religieux, croyants et incroyants travaillent ensemble dans l’amitié.

A Saint-Léonard-de-Noblat, c’est un comité des ostensions qui est l’organisateur.
A sa tête, on trouve le 1er bayle de la Confrérie de saint Léonard, Michel Braem, comme président et le curé de la paroisse, l’abbé Raymond Thomas et le maire de la Ville, Christine Riffaud comme vice-présidents.
Plusieurs organismes et associations sont présents en tant que tels dans le conseil d’administration du comité : la Paroisse, la Ville, la Confrérie, l’Office de Tourisme, le Comité d’Animation et la Fédération des Confréries Limousines.
Le Comité des ostensions de saint Léonard a été créé en 1994 sous forme d’une association loi de 1901 et a déjà organisé les ostensions en 1995 et 2002.
Auparavant, c’était la Confrérie de saint Léonard qui était l’organisateur.

________________________

Les préparatifs sont longs :

Une soixantaine d’habitants se mobilisent près d’un an et demi à l’avance pour bâtir le projet de ce grand jour.
Les organisateurs doivent faire face à des tâches très diverses comme : donner une signification aux ostensions de nos jours, informer régulièrement les habitants et les visiteurs, inviter et accueillir les délégations étrangères et les pèlerins, décorer la ville, organiser la procession des reliques et les cérémonies, prévoir l’hébergement et la restauration des nombreux participants, financer un budget qui peut atteindre 50000 euros comme ce fut le cas en 2002.
Toutes ces questions doivent être traitées pour que, le jour venu, la procession imposante des reliques de saint Léonard traverse la ville couverte de fleurs et d’oriflammes, au milieu d’une foule immense venue du Limousin, de France et de l’Etranger et commémore le Miracle des Ardents de 1094.

________________________


<La particularité des ostensions de Saint-Léonard

Pas de commentaire

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire