Une étape sur le chemin de St-Jacques de Compostelle

Publié par

coquille

Au IXe siècle, Le royaume des Asturies, au nord-ouest de la péninsule ibérique, demeure le seul territoire qui échappe à la domination musulmane et, de cet humble réduit, parvient la nouvelle extraordinaire de la découverte du corps de saint Jacques le Majeur.
D’après la légende, l’apôtre avait évangélisé l’Espagne puis regagné la Judée. A sa mort, ses disciples avaient ramené son corps par mer jusqu’à Iria Flavia.
Redécouverts grâce à une étoile mystérieuse, ses restes font rapidement l’objet d’une grande vénération et la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle devient le but d’un des grands pèlerinages de la Chrétienté.
Quatre voies principales sont empruntées par les pèlerins d’Europe. Elles se réunissent à Puente la Reina en Espagne pour suivre le « Camino Francese » jusqu’à Saint-Jacques.
L’une d’elles, la « Via Lemovicensis » passe par Vézelay, Saint-Léonard en Limousin et Périgueux.
Le pèlerinage connaît une grande popularité au Moyen Age, en ces temps où le chrétiens, avides de merveilleux, sont attirés sur les routes à la recherche de la « Jérusalem Céleste ».
A partir du XVIe siècle, commence un déclin qui s’accentuera jusqu’à une époque récente.
De nos jours, le besoin de spiritualité et le développement des échanges européens favorisent un renouveau du pèlerinage. Les voies historiques sont à nouveau très fréquentées.
Les pèlerins (surnommés jacquets)  passent de plus en plus nombreux à Saint-Léonard et s’arrêtent pour vénérer les reliques du saint ermite, patron des prisonniers.
La Collégiale de Saint-Léonard est inscrite depuis quelques années au patrimoine mondial de l’Unesco au titre des chemins de Saint-Jacques.
Pour répondre à l’afflux des pèlerins, un refuge « saint Léonard » a été créé en 2005. Il dispose de 8 places confortables et sa capacité va se développer dans les années à venir.
___

[Pour accéder au refuge, s’adresser à l’Office de Tourisme de Noblat, Place du Champ de Mars, 87400 Saint-Léonard – Tél : +33 (0)5 55 56 25 06 – otsi@ccnoblat.fr| http://www.tourisme-noblat.fr/ ]
___

Sur le plan pratique, le carnet du pèlerin nommé crédential, délivré par les associations de Saint-Jacques, les évêchés ou les paroisses, permet aux pèlerins de faire étape dans les gîtes et monastères sur leur parcours.
A l’arrivée à Saint-Jacques, les pèlerins en possession de leur carnet du Pèlerin ou crédential  se font délivrer un certificat attestant qu’ils ont bien effectué le pèlerinage : la Compostella, rédigée en latin.

________________________


< La collégiale

Pas de commentaire

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire