Expansion du culte en Europe et dans le monde

Publié par

europe-s

(Copyright carte et source de l’article : Connaissance et sauvegarde de Saint Léonard)

Paroisses et lieux de cultes dédiés à saint Léonard en Europe

Dés la publication de la Vita, les fondations se multiplient à travers l’Europe. Évêques, moines bénédictins ou cisterciens, pèlerins illustres ou non, pèlerins de Saint Jacques ou simplement de saint Léonard, firent construire chapelles, églises et hôpitaux sous le vocable du patron des prisonnier. Plus de 1000 lieux de culte déjà répertoriés portent son nom dans 18 pays européens.

L’Italie, avec plus de 225 arrive en tête. De la ville de Bressanone jusqu’à la pointe de la Sicile, les paroisses saint Léonard jalonnent les grandes routes de pèlerinange à l’ouest comme à l’est. Les Normands sont à l’origine de certaines fondations, comme San Leonardo de Siponto. Saint Léonard est l’un des quatres saints protecteurs de Venise.

En Allemagne, l’État de Bavière concentre plus de 200 paroisses saint Léonard, autour d’un lieu phare : Inchenhoffen. L’évêque de Naumbourg, Waleran de Bamberg vient recopier la vie, et la diffuse dans son pays. Les premières fondations suivent : Erlach (1150), Kreuth (1184), Leonberg (1202) …

Le Royaume-Uni, de l’Ecosse à Saint-Léonard de Stamford (1082) en passant par Norwich (1095) compte plus de 180 fondations avec abondance particulière d’hôpitaux de pèlerins mais aucune dédicace à l’ouest du pays, ni en Irlande.

On retrouve le culte de saint Léonard du Limousin en Suède, en Pologne (dont la célèbre chapelle saint Léonard de la cathédrale de Cracovie où sont enterrés les souverains), aux Pays-Bas (Beek-en-Donk), en Belgique (Zoutleeuw, Sint-Leneert, Zuidschote…), en Suisse (Bâle, Landschlacht, Saint-Léonard du Valais…).

En Autriche, le culte de saint Léonard est présent dans plus de 100 paroisses. Kundl, la fondation la plus ancienne, remonte à 1020. Certaines de ces églises sont entourées de chaînes, comme en Bavière ou en Slovénie. Ces chaînes, réalisation d’un voeu ou d’une action de grâce collective, sont le plus souvent le résultat de la fonte de millier d’ex-voto en fer apportés dans ces sanctuaires à l’autel de saint Léonard.

Malgré leur petite taille, la Slovénie compte 60 lieux et l’île de Malte 12 (Kirkop, crypte de saint Agathe…). Enfin, on trouve trace du culte de saint Léonard en Espagne (Zamora, San Leonardo province de Soria…), au Portugal, en Sardaigne, en Hongrie.

Les dernières découvertes se situent en Corse (2 baptistères antérieurs à l’an mil ?), en Croatie et outre-atlantique.

En dehors de ces fondations, la dévotion envers saint Léonard s’est exprimée à travers des milliers d’œuvres d’art. Leur inventaire n’en est qu’à ses débuts.

Extrait de : Saint Léonard du Limousin, Connaissance et Sauvegarde de Saint-Léonard et Confrérie de saint Léonard.

________________________


Espace d’accueil des paroisses et lieux dédiés à saint Léonard et leurs particularités >

Pas de commentaire

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire