La ville de Saint-Léonard-de-Noblat

Publié par

stleoaero1

Saint-Léonard-de-Noblat est une petite ville limousine, chef-lieu de canton de 5000 habitants, à 20 minutes de la capitale régionale et membre du réseau ”Les Plus Beaux Détours de France“. Son riche patrimoine architectural, son environnement privilégié, ses services multiples en font une ville à vivre qui vous invite à “finir d’entrer” comme on dit ici. Fondée en bordure d’un itinéraire antique, la ville médiévale dut sa renommée et son développement au culte de Léonard, ermite légendaire dont le tombeau contribua à faire de la cité un lieu de pèlerinage célèbre et une étape majeure sur un des Chemins de Saint Jacques de Compostelle, désormais classé au Patrimoine Mondial de l’humanité par l’UNESCO.

De son riche passé, Saint-Léonard-de-Noblat a gardé des traditions festives et un patrimoine prestigieux. Le clocher de sa collégiale, classée Monument Historique, est un remarquable exemple de l’architecture romane limousine, mais c’est toute la ville qui invite à une promenade architecturale à travers le temps.Les villages de la campagne environnante révèlent un authentique patrimoine rural que le Pays d’Art et d’Histoire Monts et Barrages met en valeur.

Ils sont nichés au cœur d’un bocage où prospèrent les troupeaux de vaches limousines. Cette race aux nombreux labels est lauréate des tests de dégustation (Chicago, Sydney, Paris) est connue et recherchée mondialement.Fière de son histoire, de son environnement privilégié et de ses savoir-faire, tels le travail du cuir, du bois et surtout un haut lieu de la très célèbre porcelaine de Limoges, Saint-Léonard-de-Noblat propose au visiteur de multiples découvertes. La gastronomie permet à tous de découvrir des saveurs oubliées et authentiques : le massepain et le pruneau confit confirment ces dires et côtoient les gâteaux aux châtaignes, truites, bœufs et galétous.Ces produits se retrouvent en bonne place sur les étals des producteurs locaux le samedi matin, le 1er lundi de chaque mois.

A côté de ces douceurs, la langue occitane, encore souvent pratiquée, réchauffera le cœur des amoureux de la tradition. Les musiques traditionnelles, quant à elles, animent les marchés nocturnes d’été. Ces moments chaleureux permettent de riches échanges entre habitants et visiteurs, jusqu’en plein de cœur de l’hiver, au marché de Noël. La très riche vie associative de la cité produit de nombreux événements : tout au long de l’année des expositions, des conférences, des spectacles, des bals populaires rythment la vie des Miaulétous. Le centre historique se prête tout particulièrement à ces rencontres. Il fait bon flâner dans les ruelles, ou assister à de captivantes séances de cinéma en plein air.

Terre d’accueil du grand champion cycliste Raymond Poulidor, Saint-Léonard-de-Noblat a vu naître un célèbre chimiste : Louis-Joseph Gay-Lussac. Un musée relate la vie et les exploits du savant aventurier qui n’a pas hésité à monter dans un ballon à 7 000 mètres d’altitude pour vérifier une théorie : la gravité varie avec l’altitude. Saint-Léonard-de-Noblat dans la vallée de la Vienne est un paradis pour les pêcheurs de truites et d’ombres et pour les amoureux de la nature. Ils peuvent emprunter la ligne de chemin de fer encaissée dans les gorges avec un train à vapeur.

Le musée HistoRail permet de découvrir le Chemin de Fer et le Moulin du Got celui du travail du papier, papier chiffon fabriqué à la forme ronde comme il y 500 ans et l’utilisation de la force motrice de nos petits ruisseaux.

De nombreuses fêtes rythment la vie de la cité : la Quintaine, les Ostensions , les Journées de la Viande Bovine Limousine, la fête foraine de la Quasimodo.

Ville à visiter, Saint-Léonard-de-Noblat ne s’endort pas sur son passé et se veut surtout une ville pour vivre, une ville pour tous. Par la densité des équipements publics et privés, par le soutien apporté aux activités économiques, et grâce à un riche tissu associatif, les ” Miaulétous ” et les “Miaulétounes” regardent résolument vers l’avenir …

________________________


<La grande paroisse Saint Léonard en LimousinLa collégiale >

 _______________________

Bibliographie :

Sur le saint, la ville :

  • 7Saint-Léonard-de-Noblat. Un culte, une ville, un canton, cahier de l’Inventaire, 1988

Sur la ville et son canton :

  • 1Il était une fois Saint-Léonard et son canton. 1860-1960, Connaissance et Sauvegarde de Saint-Léonard, 2003

Pas de commentaire

Trackback URI | Comments RSS

Laisser un commentaire